logo les éditions du lampion

La fête à amalfi

 

L'auteur: t’Sertevens

Grand voyageur, ami intime de Cendrars, dont il partagea le goût de l’aventure et des rencontres, t’Sertevens nous invite cette fois en Italie à travers un périple lumineux. Du nord au sud, empruntant les sentiers de campagne, nous rencontrons tour à tour mendiants, prophète illuminé, médecins peu scrupuleux… autant de personnages rassemblés dans un recueil d’une trentaine de récits baignés du soleil méditerranéen.

Extrait du conte

La mer, immobile, transparente, avec les taches vertes ou violettes que posent les fonds de sable ou de roche. Elle forme une anse très évasée qu'entourent des montagnes abruptes, toutes couvertes de citronniers, de vignes, d'olivaies, et parsemées de maisons blanches. La route tourne brusquement devant une tour normande, et descend entre la ville et la plage ; elle s'étale devant le port, en esplanade carrée, puis remonte doucement sous des tunnels de roche, car la rive, de ce côté, n?est plus qu'une falaise. Le bourg se tasse dans l'étroite vallée, escalade les versants, à droite et à gauche. Les maisons claires, avec leurs étages de terrasses superposées comme les alvéoles d'une ruche, se chevauchent de l'une et l'autre parts, et forment au milieu un congrès paisible, avec une place fermée où s'élèvent une fontaine. Un escalier large comme une avenue, et qui semble droit comme une échelle, mène par soixante marches pompeuses à la cathédrale dont le portique et la façade sont chamarrés de mosaïques. Puis la ville s'étrangle en une rue unique qui remonte le torrent.

les autres recueils:

Pieds de fables à quatre mains
Contes canadiens,
La fête à Amalfi,
Le Clan des Suppliciés

retour aux editions
liens